Compte rendu du CM du 24 septembre 2008

C’est un long compte rendu du Conseil Municipal (CM) que nous vous proposons cette fois. Vu l’importance des sujets, nous avons voulu être assez exhaustifs.

Les CM sont très longs et nous trouvons souvent leurs comptes rendus officiels un peu trop expéditifs. Ils ne permettent pas de comprendre certaines décisions et annonces, voire certaines orientations de nos élus. Ce qui peut être dommageable pour les contribuables et les citoyens que nous sommes.

Nous avons créé ce site pour que tous ceux qui le souhaitent puissent s’exprimer, poser des questions et trouver des réponses à leurs interrogations. Ces réponses, il faut le savoir, peuvent aujourd’hui venir de nos élus locaux, de l’administration, des associations très nombreuse et très actives sur le terrain, mais aussi de la Communauté du Pays d’Aix (CPA) dont nous dépendons et dépendrons de plus en plus au fil du temps et des réformes qui sont en train de se préparer.

N’hésitez pas à nous écrire, à nous faire part de vos commentaires. Nous restons présents, à votre écoute.

Cliquez pour ...

Nous envoyer un courriel :     club-des-antoninois@live.fr   

Page d’accueil du site :          http://st-antonin-sur-bayon.fr

Ordre du Jour

1.      Informations générales du Maire

o         Vide grenier

o         Révision des listes électorales

o         Dépressage Bouquet

o         INSEE

o         Réseau d’eau potable – demande de subvention

o         Formation des élus

o         Grand Site Sainte-Victoire (GSSV)

o         Future Ligne Grande Vitesse (LGV)

o         Hameau du Trou

o         Résultats des élections sénatoriales

2.      Délibérations

o         Fonds départemental de la taxe professionnelle

o         Achat d’une moto d’occasion

o         Tarifs photocopie et gîtes

o         Service public d’assainissement non collectif (SPANC)

3.      Rapport des commissions municipales et extra municipales

o         Commission Réseaux

o         Commission Sécurité

4.      Questions diverses

o         Étude hydrologique

o         Assainissement de la Mairie

o         Eau agricole

o         Enterrement de Roger Breton

o         Chéquier Latitude 13

o         Cimetière

o         Comptes rendus "officieux" du CM

Absent : Carl Mestdagh

Christian Delavet est nommé secrétaire de séance.

1.                   Informations générales du Maire

o       Vide grenier

Le Maire se réjouit du succès du vide grenier organisé par le Comité des Fêtes. Véronique Michel, la Présidente, explique qu’il y a eu 27 exposants, beaucoup de visiteurs et que la buvette très appréciée a dégagé un bénéfice conséquent. Elle rappelle qu’elle a été convoquée à la gendarmerie pour affichage sauvage. Ce ne fut qu’un simple avertissement. L’an prochain, ajoute-telle "il faudra qu’on s’y prenne autrement, sachant qu’on peut afficher des panneaux sur les propriétés privées, avec l’autorisation bien sûr des propriétaires".

Tout le monde la félicite.

Commentaire de la Loyale  Opposition :

Nous félicitons Véronique Michel pour son dynamisme, son sens du dialogue et sa volonté de travailler avec toutes les bonnes volontés. Nous rappelons que Liliane Baron, Barbara Robion, Marie-Anne Personnic, et Dominique Prieu, membres de la Loyale Opposition, font partie du Comité des Fêtes et ont grandement participé à l’organisation de ce vide grenier.

La Maison Sainte-Victoire, en couplant ce vide grenier avec la Fête des ânes a également été l’un des moteurs de cette journée. Et la Loyale Opposition remercie particulièrement Caroline Bertuccelli. Les ânes étaient beaux, sympas comme les aiment le Président Guérini (CG13) qui est un amoureux des ânes, le saviez-vous ?

La Loyale Opposition se réjouit d’avoir participé à cette journée conviviale qui a permis à beaucoup d’habitants de Saint Antonin de se retrouver et de partager un moment festif ensemble.

La prochaine action du Comité des Fêtes sera l’organisation d’un arbre de Noël, mercredi 11 décembre, pour les enfants de Saint Antonin avec un petit cadeau pour chacun, des gâteaux, des friandises et un conte de Noël lu par Barbara Robion. Inscrivez-vous vite en Mairie ou auprès d’un membre du Comité des Fêtes.

o       Révision des listes électorales

Le Préfet et le Président du Tribunal de Grande Instance ont désigné comme délégués à la Commission administrative de la révision des listes électorales Claude Pécout et Romano Davico. Le Maire préside de droit cette commission ; elle sera réunie courant novembre sachant que la date limite de nouvelles demandes d’inscription est fixée au 31 décembre 2009. Le Maire précise que "les règles s’appliqueront" de façon stricte.

 Commentaire de la Loyale  Opposition :

Nous avons particulièrement apprécié le commentaire du Maire.

Aux dernières élections, sur les listes électorales de Saint Antonin, un certain nombre de personnes inscrites n’habitaient plus sur la Commune. Parmi eux, il y avait des enfants d’Antoninois et une famille qui avait vendu sa propriété. Dans ce dernier cas, les anciens propriétaires, dont une conseillère municipale sortante, restaient inscrits et les nouveaux propriétaires qui avaient un lien de parenté avec un des candidats de la liste de Lucien Duperrey étaient présents aussi sur la liste. La Lotale Opposition a donc saisi le tribunal compétent. Toutes ses demandes de radiation ont été acceptées par le tribunal.

La Loyale Opposition reconnaît avoir oublié de citer certains enfants de la Commune (notamment des enfants de candidats présents sur la liste de Lucien Duperrey). Un oubli qui ne favorisait pas la liste d’opposition.

Nous nous réjouissons donc que le Maire soit enfin décidé à faire appliquer toutes les règles en la matière comme c’est son devoir de 1er magistrat.

o       Dépressage Bouquet

Le 22 septembre, Mr Maigne, le directeur du Grand Site Sainte Victoire a informé la Mairie que les travaux de dépressage reprenaient à l’est du Bouquet. Ces travaux sont réalisés par l’entreprise EBE BOIS sous la surveillance de l’ONF. Avant l’été, l’ouest de Bouquet avait été nettoyé sur 14 hectares jusqu’à Beaurecueil.

Commentaire de la Loyale Opposition :

C’est bien, mais on ne peut écologiquement avoir recours en permanence à ce type d’opérations. A quand des solutions plus écologiques comme le pastoralisme ?

o       INSEE

L’INSEE doit réaliser un recensement sur la Commune. Véronique Michel est la coordinatrice. Mais l’INSEE  doit réaliser d’autres enquêtes sur la Commune et demande à avoir plusieurs correspondants. Véronique Michel assurera le relais avec L’INSEE

o       Réseau d’eau potable – demande de subvention

Lucien Duperrey a demandé à Roger Tassy, Conseiller Général de notre canton de vérifier que les subventions demandées par la Commune allaient être examinées par le Conseil Général. Il y en a deux : 33 500 euros hors taxe pour les petits travaux et 476 609 HT pour la 1ière tranche de sécurisation et d’extension du réseau.

Commentaire de la Loyale Opposition :

Dommage que le nouveau Conseil Municipal ne soit toujours pas décidé à avancer avec tous sur un projet commun "eau brute et eau potable". D’autant que le trajet de ces deux réseaux est commun sur une partie importante des deux tracés proposés. Alors, si on laisse perdurer ce doublon, on pourrait creuser, recouvrir et puis rouvrir, recouvrir. C’est presque une histoire de Shadock, Saint Antonin ressuscite Piéplu vous diront les plus âgés.

Quel gâchis pour une si petite Commune de se déchirer de la sorte ! Cela va coûter bien plus cher à la communauté et se traduire dans nos impôts. Nous dénonçons depuis le début cette obstination qui n’a pas de sens pour l’intérêt général.

o       Formation des élus

Les élus pourront avoir connaissance du programme en Mairie (approche des budgets, pouvoirs du Maire, relations des communes avec les associations, etc.) et s’inscrire.

Gratuites, ces formations s’adressent aux nouveaux comme aux anciens élus.

Commentaire de la Loyale Opposition :

La Loyale Opposition approuve la formation professionnelle surtout si elle peut rendre plus opérationnelle nos élus français et européens.

o       Grand Site Sainte Victoire

Au menu de cette rencontre : PIDAF, pastoralisme (point sur les demandes du berger évoqué dans notre dernier compte rendu), Natura 2000 (contrats avec des propriétaires privés et la Commune pour l’entretien et le débroussaillement des terrains), patrimoine et aménagement. Il y a été question de la chapelle du château qui aurait été vandalisée (dégradation et vol), du PLU, du retable. On a appris à cette occasion que le Maire avait rencontré l’évêque.

Commentaire de la Loyale Opposition :

L’ordre du jour est un peu fourre tout et le Maire passe très vite sur beaucoup de sujets promettant à certains conseillers de leur donner les documents. Pour nous, c’est donc un peu difficile à suivre et le compte rendu écrit du Conseil par Christian Delavet n’est guère plus détaillé.

- Sur le Plan Intercommunal de Débroussaillement et d’Aménagement Forestier (PIDAF) : il serait question d’une remise en état des chemins DFCI dont des travaux sur le SV 210 à l’ouest du Bouquet et de la réparation de la citerne de Coquille.

-                      La Loyale Opposition dit "Enfin !" car la citerne de Coquille n’est plus opérationnelle depuis quatre ou cinq ans. Il faudrait d’ailleurs qu’à cette occasion toutes les citernes de la Commune soient vérifiées.

- Sur le Cengle il serait envisagé un plan de gestion concerté, une étude éco-paysagère et hydraulique.

à notre connaissance la CPA n’a pas voté la subvention de cette étude éco-paysagère. La DIREN, elle aussi, avait envisagé de participer à une telle étude, sans plus de succès n’ayant pu obtenir le financement de la CPA. Elle a alors imaginé avec l’Office National des Forêts (ONF) une série de neuf fiches "Paysages forestiers" pour les différents territoires du Concors-Sainte Victoire, financée par le Centre régional de la Propriété Forestière PACA (CRPF) et rédigée sous la haute surveillance de la DIREN. Le territoire de notre Commune est couvert par deux fiches dénommées "l’écrin du Cengle" et "La Falaise Sainte Victoire". Les enjeux et objectifs paysagers et naturalistes y sont clairement définis et leur rédaction est maintenant finalisée (été 2008).

Une énième étude est-elle vraiment nécessaire ? Pourquoi ne pas appliquer celles qui ont déjà été réalisées ? C’est ce que font, avec bon sens, la plupart des communes qui nous entourent.

- Sur le pastoralisme : Le Conseil Municipal a rendez-vous, en principe début novembre, avec le berger et le Grand Site Sainte Victoire (GSSV). Le berger a d’autres propositions qu’il pourrait préférer à celles de Saint Antonin si la Mairie ne montre pas plus d’enthousiasme à sa venue.

Christian Delavet déclarait le 12 juin en Conseil Municipal : "Ces dernières années, nous avons beaucoup nettoyé avec de gros engins, mais il ne faut pas se tromper, on ne pourra pas continuer. Nous devrons trouver une solution plus écologique et plus économique."

Si le berger vient, le GSSV considère qu’il faudra cinq à 10 ans avant que les milieux de la Commune retrouvent un niveau d'entretien et d'ouverture raisonnable ! Le retard pris dans ce domaine est donc considérable. En plus de la biodiversité, la DFCI en a pris un sérieux coup !

Si aucune solution ne se dessine cet automne, le GSSV a dit ouvertement qu’il ne s’occuperait plus du pastoralisme sur Saint Antonin, estimant impossible la coopération dans ce domaine avec notre Commune. Ce serait vraiment dommage de laisser passer l’occasion.

-                       

-                      -On aimerait en savoir plus sur la chapelle romane du château qui date du 11ème siècle et le retable en bois doré de notre église qui date de 1738.

o       Future Ligne Grande Vitesse (LGV)

Il y a eu une réunion le 22 septembre sur le projet du tracé de la LGV dans la vallée de l’Arc. Il semblerait que les conseillers de Saint Antonin aient été avertis trop tard pour s’y rendre.

Néanmoins, Patrick Le Moine fait le point : Rien ne serait décidé, deux projets sont à l’étude. La CPA, à l’unanimité, avait fait le choix d’un tracé Marseille-Toulon-Nice. Le Président de la République s’était engagé pour ce tracé qui avait, évidemment, la préférence de Jean-Claude Gaudin. Mais pour des raisons d’économie, le Préfet de Région, M. Sapin a opté pour celui qui passe le long de l’autoroute, dans la vallée de l’Arc, et qui évite Marseille. Il ferait gagner 21 minutes sur le trajet Paris-Nice. Jean-Claude Gaudin s’est incliné.

Lucien Duperrey – Nous apprenons par la presse que des viticulteurs réagissent vers Trets car le tracé couperait des vignobles. Il s’était passé exactement la même chose pour le 1er tracé ; les propriétaires avaient été indemnisés. Aujourd’hui, il serait hasardeux de dire celui qui sera retenu. Si c’est celui le long de l’autoroute, on l’entendra selon le vent, sans compter les vibrations.

Michel Faure – c’est moins emmerdant que l’autoroute !

Lucien Duperrey – Les vibrations résonnent très loin.

Commentaire de la Loyale Opposition :

La Loyale Opposition aurait préférée le tracé passant au nord de la Sainte Victoire car il est plus cohérent avec la préservation de notre site classé et les vignobles de l’AOC Sainte-Victoire. Il est aussi moins risqué (ex, le problème posé par le "gruyère" en sous-sol  des anciennes mines de Gardanne). Mais, le Maire de Marseille qui a déjà renoncé au tracé qu’il favorisait, et la grosse crise économique que nous traversons ne nous laissent guère d’espoir. Les dès semblent pipés dans cette histoire.

Nous soutenons les élus qui honnêtement défendent les habitants et les exploitants agricoles et se battent pour minimiser les nuisances sonores et visuelles sur notre territoire, déjà très sollicité.

o       Hameau du Trou

Le Maire s’est rendu sur les vestiges du Hameau du Trou à Roques Hautes, le 17 septembre, avec un certain nombre de partenaires de la Région. Étaient présents notamment Xavier Boutin l’architecte, Michel Bourrelly le sous-directeur de l’environnement.

Objectif : restaurer la voûte de la chapelle qui menace de s’écrouler. Cette chapelle a été construite sur le rocher, à côté du Refuge Cézanne (refuge construit lui au 20ième siècle).

Chapelle du trou Carte postale de la chapelle en 1916

Il reste une partie intacte de la voûte plein-cintre mais elle est très fragilisée. Son extrémité sud était adossée au rocher qu’on avait creusé. Cette voûte était recouverte d’un toit, comme on le voit sur cette carte postale de 1916.

Le Maire poursuit "J’ai rencontré Monseigneur qui déjeunait à la Maison Sainte-Victoire. Je l’ai prévenu : il va y avoir des visiteurs et donc des risques d’accidents. Il faut demander un arrêté d’interdiction d’accès. Cela n’a pas raté, un soir à 22h30 je suis averti que quelqu’un est monté sur la voûte qui menace de s’écrouler. Dans la nuit, il a fallu trouver une entreprise, appeler les secours … Le lendemain je signais un arrêté d’interdiction d’accès. Le dossier est consultable en Mairie. On a étayé la voûte."

Néanmoins, il est toujours interdit de s’y aventurer. Mais ceci ne rassure pas le Maire, "On peut se faire du souci car il y a un risque de visites. Les chantiers attirent beaucoup de monde car il y a des outils qu’on ne peut emporter tous les soirs. Et de conclure qu’aujourd’hui, on vole même des tractopelles".

Michel Faure change de sujet – "savez-vous, dit-il, qu’au siècle dernier il y avait des processions là haut. Et savez-vous pourquoi elle s’appelait l’Ermitage du Trou ? Parce qu’elle était dédiée à Notre Dame des sept douleurs".

Lucien Duperrey aura le mot de la fin "Monseigneur est ravi de cette initiative qu’on doit au Conseil Général et qui coûtera la bagatelle de … (inaudible)."

Commentaire de la Loyale Opposition :

Dommage que certains aient parlé au moment où le Maire allait donner le coût de cette réfection ; donc, nous ne pouvons vous le donner et visiblement Christian Delavet ne l’a pas entendu non plus puisqu’il ne l’a pas noté.

Nous sommes toujours favorables à tout ce qui peut raconter l’histoire de notre terre. Il aurait été dommage de laisser tomber définitivement en ruine cette chapelle. Pour en savoir plus, nous vous conseillons d’aller sur le site : www.amisdesaintevictoire.asso.fr/prieureatraversages/XVII%20siecle/chaptrou.html

o       Résultats des élections sénatoriales

Lucien Duperrey explique qu’il est resté toute la journée du dimanche 21 septembre à la Préfecture de Marseille pour ces élections sénatoriales. Puis il rappelle les résultats : cinq élus pour Jean-Noël Guérini et trois pour Jean-Claude Gaudin.

2.                   Délibérations

o      Fonds départemental de la taxe professionnelle

Saint Antonin, explique le Maire, a été retenu sur la zone de Meyreuil grâce à Mr Sama, et au Conseil Général. Et il se réjouit car cette attribution liée aux Houillères de Provence augmente cette année. "C’est une bonne nouvelle, dit-il, car jusqu’à maintenant elle se réduisait tous les ans. On était arrivé à toucher le tiers de la subvention initiale". Elle est de 13 559,83 euros, contre 9406,70 euros l’an dernier.

Vote à l’unanimité pour cette attribution.

o      Tarifs photocopies et gîtes pour 2009

Photocopies – format A4 : 0,25 centimes d’euros ; format A3 : 0,50 centimes d’euros.

Par ailleurs la Mairie se réserve une régie d’avance de 350 euros pour pourvoir directement aux menues dépenses. Pas d’augmentation donc, mais en revanche le prix de location des gîtes augmente de 5%.

GITES

Duplex

Duplex

Gîte étape

Gîte étape

 

Semaine

Week-end

Semaine

Tarif nuit

Juillet août

423

120

353

53

Mai juin septembre

361

103

291

43

Vacances scolaires

397

113

327

48

Octobre à avril sauf vacances scolaires

327

96

274

39

Une nouveauté : remise de 10% aux habitants de Saint Antonin qui réservent ces gîtes.

Véronique Michel avoue qu’elle n’a aucune notion des prix.

Jules Marietti trouve ces tarifs élevés.

Le Maire objecte "Mais il y a les draps à laver, la femme de ménage à payer …".

"D’accord, dit Jules Marietti, mais un Formule 1 c’est 35 euros".

Le Maire – "Oui, mais là les gens arrivent avec leur matériel, il faut les accueillir et puis ils ont une cuisine à leur disposition. Quand tu parles de prix, c’est juste la chambre, tu oublies le prix du petit déjeuner".

Richard Willems – "La dernière fois que nous avons augmenté les tarifs, c’était quand"? Pas de réponse.

Dimitri Antonakas – "Cela contribue d’une façon significative à notre budget de fonctionnement".

Le Maire – "C’est exact, on ne tourne qu’avec les gîtes et la Maison Sainte-Victoire".

Christian Delavet – "Il faut rester dans les tarifs, ces chiffres me semblent corrects".

Le Maire – "Nous avons des habitués, ils retiennent d’une année sur l’autre et ils nous disent que c’est bien. Alors !"

Vote à l’unanimité pour ces nouveaux tarifs.

Commentaire de la Loyale Opposition :

Il faut tenir compte de l’attirance pour notre région et plus particulièrement de l’aura autour de la Sainte Victoire. Les gîtes sont particulièrement adaptés à l’esprit de notre village et sont une source de revenu appréciable.

Mais au fait, vous souvenez-vous de Murielle Kerimel de Kerveno ?

C’est la personne embauchée par la Mairie qui travaille dans les gîtes ruraux (accueil, ménage). Selon le Maire (Conseil Municipal du 12 juin 2008) elle fait beaucoup plus d’heures que prévues dans son contrat sans être payée en heures supplémentaires. Véronique Michel et Richard Willems avaient exprimé leur mécontentement et leur désapprobation. Le 12 juin, il avait été décidé de remettre à plus tard la discussion sur le cas de cette employée. Ce serait sans doute l’occasion de le faire au moment où on augmente les tarifs de nos gîtes.

o      Achat d’une moto d’occasion

à l’exemple des communes voisines qui dispose d’un deux roues pour se déplacer, Frédéric Lachenaud propose à la Mairie d’acheter une moto 125 cm3 que vend l’une de ses connaissances.

"Elle a 8000 kms, c’est une très belle occasion, dit le Maire. Aujourd’hui, on se sert du 4x4 en permanence même pour les petites courses, ce qui coûte cher. Par ailleurs, poursuit-il, on a intérêt à l’économiser si on ne veut pas rentrer dans de lourdes réparations de ce véhicule." Tout le monde l’écoute. Puis il rajoute : "Si la Mairie n’en fait pas l’acquisition, je l’achèterai. Car ma femme ne veut plus que je prenne ma grosse cylindré. Elle a peur que si je me couche, je ne puisse plus me relever. J’ai du mal à me passer d’un deux roues. Quand je vais à Aix c’est difficile de trouver une place et se retrouver avec cinq euros de parking. C’est cher".

Richard Willems – Quel est le prix ?

Frédéric Lachenaud –1900 euros.

Richard Willems – à négocier?

Frédéric Lachenaud – Oui, faut voir.

Christian Delavet – Nous avons deux 4x4, c’est un peu trop. Je ne vois pas l’intérêt.

Le Maire- Il y en a un pour le Comité Feu.

Christian Delavet – Le deuxième est cher en consommation et en entretien. Moi, je n’ai pas de 4x4 et cela ne m’empêche pas d’aller dans les bois avec ma voiture. Il est nécessaire de faire des économies sur le 2e véhicule 4x4.

Le Maire – Le 1er nous a été offert tout équipé par le Conseil Général. Il a un crochet ce qui permet de mettre une remorque. Le garde, Pascal, peut ainsi aller chercher du matériel et faire de petits travaux comme boucher des trous. De plus, on a une seconde motopompe et en cas de besoin on peut s’en servir. L’autre 4x4 est exclusivement réservé au Comité Feu, il est interdit de s’en servir pour un autre usage. On pourrait demander un véhicule plus léger pour les tournées mais on ne pourrait rien faire d’autre.

On peut se passer du 4x4, à nous d’en décider.

Frédéric Lachenaud – 8000 kms, un moteur 4 temps … cette moto, c’est une bonne occasion.

Christian Delavet – Oui, on est sur la moto, pas sur le 2e véhicule.

Le Maire – Non, il ne s’agit pas de remplacer le 4x4, mais tous les jours il y a de nombreux petits déplacements.

Christian Delavet – Donc, la moto se substitue au projet d’achat d’un véhicule léger.

Le Maire – Oui, on avait eu un projet d’achat d’un véhicule Citroën, mais Citroën a arrêté le modèle quand on a obtenu la subvention, donc il a fallu redémarrer le dossier.

Richard Willems – Ce qui veut dire que lorsqu’on aura fait l’acquisition d’un véhicule léger, on vendra la moto.

Le Maire – Non, aujourd’hui toutes les communes ont une moto. C’est plus commode et l’augmentation du carburant est un argument massue.

Patrick Le Moine – En plus, c’est une bonne occase !

Vote à l’unanimité pour l’achat de cette moto au prix de 1700 euros.

Commentaire de la Loyale  Opposition :

La discussion nous a paru un peu brouillonne. Un 4x4 est-il indispensable ? Bonne question qui n’a pas été vraiment tranchée. Doit-on avoir une moto ou un véhicule léger ? Pour une petite commune comme la nôtre ?  C’est l’un ou l’autre mais pas les deux.

Nous n’avons pas vu la moto, nous ne savons donc pas si comme il a été dit "c’est une bonne occase". Quant à la décision de fond : diminuer les frais de la Commune et jouer le développement durable … nous sommes à fond pour. Attention : une campagne actuelle démontre la dangerosité des deux roues … surtout sur nos petites routes. La Loyale Opposition ne peut donc qu’inciter tous les utilisateurs à la prudence.

o      Service public d’assainissement non collectif (SPANC)

Il s’agit d’un rapport annuel de 2007. Depuis le 6 mai 1996, les communes doivent exercer un contrôle sur ces systèmes.

On vérifie la conception, l’implantation et la bonne exécution des ouvrages, leur fonctionnement et la réalisation régulière des vidanges. Depuis quatre ans, cette compétence relève de la CPA. Elle a créé le SPANC (qui regroupe 34 communes de la CPA) qui chaque année fait le point sur le prix et la qualité du service.

Vous pouvez consulter ce document en Mairie. Il détaille le programme de réhabilitation des installations classées en priorité numéro 1. En adhérant au programme, on peut bénéficier d’aides financières.

Dimitri Antonakas – Les travaux devront être terminé en mi-2009. Les personnes concernées ont l’information, à eux d’agir.

Commentaire de la Loyale Opposition :

D’après nos informations, il serait trop tard. La date limite pour adhérer au programme était le 30 septembre. Le bureau mandaté par la CPA pour Saint Antonin est l’APAVE. Ces travaux sont obligatoires.  Si vous n’avez pas adhéré au programme, ils sont  entièrement à votre charge ! Espérons que toutes les personnes concernées, comme le dit Dimitri Antonakas, ont eu l’information car le compte rendu du Conseil Municipal sur ce sujet, distribué fin octobre dans les boîtes aux lettres, semble arriver après la bataille.

3.                   Rapport des commissions municipales et extra   municipales

o      Commission Réseaux (responsable D. Antonakas)

Le 30 juin : 1ère réunion de la commission. à l’ordre du jour :

·   établir un inventaire du patrimoine communal (électricité, eau potable, téléphone)

·   Mise en souterrain des lignes haute tension et remédier aux insuffisances des lignes moyennes tensions

·   Eau : amélioration du réseau et pose de bornes à incendie

·   Suivre le déroulement des travaux d’assainissement chez les particuliers avec le SPANC, aider les propriétaires quand la solution est techniquement impossible

·   Suivi du dossier eau agricole géré par ECF.

Le 17 septembre : 2ème réunion. À l’ordre du jour :

·   Assainissement du centre du Bouquet. Neuf maisons sont sans épandage individuel.

        1er août 2007 le SPANC écrit qu’"un dispositif regroupé sera mis en place après avoir procédé à une déclaration publique pour l’acquisition" d’une parcelle

        La commission se prononce pour que la Commune réalise un dispositif d’ensemble qui prenne en compte quatre maisons supplémentaires

        Une réunion des habitants et des riverains concernés devraient être organisée avec les propriétaires des terrains sur lesquels on pourrait implanter le dispositif.

·   Aménagement de la place du Bouquet : aménagement provisoire en attendant les travaux d’assainissement. Nivellement des ornières et protection renforcée des maisons qui ont été inondées en juin dernier, sur le côté nord de la place.

Trois autres réunions ont été tenues :

·   Avec le SMED 13 : alimentation électrique des Masques et mise en souterrain de la ligne haute tension

·   Avec le SPANC

·   Avec le PACT ARIM, cet organisme sur le quel s’appuie le SPANC pour tous les dossiers d’assainissement individuel s’occupe de l’étude de réhabilitation de l’installation d’assainissement de la Mairie et des gîtes.

Commentaire de la Loyale Opposition :

L’assainissement du Bouquet est un gros chantier trop longtemps négligé par les responsables de la Commune. Ce dossier sera forcément lourd financièrement. Pourquoi la Commune traîne-t-elle les pieds depuis si longtemps pour trouver une solution ? Pourquoi avoir attendu le SPANC et son rapport sans doute assez sévère sur la Commune pour prendre de telles initiatives ? Il aura fallu qu’un propriétaire se réveille et veuille retaper plusieurs de ses maisons jusque-là inhabitées pour que le problème resurgisse. C’est bien de s’en occuper, mais nos élus sont là pour devancer ces questions d’intérêt général.

Quant à la place du Bouquet, cela fait des années qu’Albert Galliano demande qu’on la rende propre en taillant notamment le buisson qui est devant ses fenêtres. Ce n’est pas grand chose mais cela lui ferait tellement plaisir. Il l’a fait pendant longtemps, mais maintenant, c’est physiquement trop dur pour lui. Alors, quand on va niveler les ornières, un petit coup de cisaille serait le bienvenu.

o       Commission Sécurité (responsable P. Le Moine)

Patrick Le Moine est très content de l’activité du Comité Feu. "Il a fonctionné normalement de juin à septembre avec une nouvelle équipe d’anciens et de nouveaux bénévoles. Il annonce que des améliorations sont envisagées en 2009. Une réunion de préparation est programmée en avril 2009." Il remercie Frédéric Lachenaud et Jean Chauvot.

Le Maire – Il y a 14 véhicules qui circulent en permanence, plus des chevaux. La saison a été meilleure que les autres années car nous disposons d’un équipement de plus en plus perfectionné. Il y a des avions sans pilote qui surveille le département et détecte la moindre fumée.

Patrick Le Moine – Enfin, la vigilance reste d’actualité.

Le Maire – Ce qui marche le mieux, c’est la coordination entre les services. Passé 18h, si on essaie de vous égorger, ça bascule à Marseille, et là, quand on dit Saint Antonin … on vous répond Saint Antonin, c’est où ? Dans les Bouches-du-Rhône ?

Commentaire de la Loyale Opposition :

On pourrait être plus ambitieux dans un domaine aussi important.  

Quelle est honnêtement la situation actuelle?

        Un Comité Feu avec des bénévoles, inexpérimentés pour la majorité, qui n’ont même pas de tenues sûres (gants, cagoule, souliers, combinaison, ceinturon, tee-shirt, lunettes, ...) en cas de départ de feu. Les commandes doivent se faire cet automne.

        A-t-on fait une liste de ce qu’il fallait ou ce qu’il manquait à chacun ? Rien n’a été dit à ce sujet.

        Rien non plus sur les formations demandées par certains membres du Comité Feu

        Il faut sérieusement  revoir l’équipement du camion l’année prochaine. Cet été, la plupart du temps, pas de radio, pas de scanner dans le camion, vétusté de certains tuyaux d’aspiration pour remplir la cuve, etc.

        Y a-t-il un budget prévisionnel ? On ne le sait pas non plus.

La Loyale Opposition proposait dans son programme électoral :

        la création d’un budget spécifique et d’une commission de suivi avec des objectifs pluriannuels pour coordonner les actions

        une réunion publique chaque année pour rendre compte des progrès, mieux informer et mobiliser tous les habitants.

C’est toujours nécessaire dans l’intérêt général. Faisons-le !

4.                   Questions diverses

o       étude hydrologique

Monsieur Gravost, hydrologue agréé (Conseil Municipal du 12 juin : vote d’une étude de 1500 euros pour connaître les caractéristiques de la nappe du forage de Coquille) a conclu que "l’eau du forage de Coquille était très dure et probablement trop chargée en sulfates pour respecter les normes de potabilité en vigueur" … il semble donc exclu que ce forage "puisse renforcer l’alimentation en eau de la commune".

Lucien Duperrey – Cela valait la peine de le savoir.

M. Gravost ajoute "il parait préférable de rechercher une implantation pour un forage qui atteindrait et exploiterait en profondeur les calcaires dits de Saint Marc, seul aquifère local à fournir une eau de qualité suffisante".

Dimitri Antonakas – M. Gravost se propose de nous expliquer son travail. Dès que le rendez-vous sera fixé, je vous informerai.

Commentaire de la Loyale Opposition :

Dommage que cette réunion soit réservée aux seuls conseillers municipaux. La Loyale Opposition pense qu’elle peut intéresser tous les Antoninois.

Au lieu de préconiser un autre forage en profondeur, pourquoi la Commune ne soutient-elle pas le projet d'eau brute pour le Cengle en cours d'étude avec le Canal de Provence ? Cela permettrait à moindre coût :

·   d’approvisionner Coquille en eau brute (qui est "potalisable" au besoin)

·   de créer un point d'eau brute fiable comme source alternative pour sécuriser le réseau d'eau potable de Saint Antonin (c'est un des éléments qu’avance la SEM pour améliorer le réseau d’eau potable en voie de financement par la CPA/le CG13, mais cet aspect du projet SEM n'est toujours ni assuré, ni chiffré et financé), et

·   de fournir une borne DFCI à la jonction D17/D56c, l'axe officiel et stratégique pour la DFCI pointé par le plan officiel pour la lutte contre l'incendie (le PIDAF 2003, toujours en vigueur).

 

o       Assainissement de la Mairie

En juillet 2006, Saint Antonin se fait épingler sur les installations d’assainissement de sa Mairie et de ses gîtes. Le 8 septembre 2008, un des agents du PACT ARIM est venu en Mairie. Cet organisme va engager une étude de réhabilitation des installations, en particulier au niveau de l’épandage.

Commentaire de la Loyale Opposition :

A cette cadence, quand seront terminés les travaux d’assainissement ? Les particuliers eux, si nous avons bien compris, doivent s’exécuter dans les plus brefs délais.

La Mairie pourrait peut-être donner l’exemple, elle qui va suivre le bon déroulement des travaux d’assainissement chez les administrés. Comment ont été classées ses installations d’assainissement ? En priorité n°1 ? Nous aimerions bien connaître la réponse.

 

o       Eau agricole

Dimitri Antonakas est membre du Comité de Pilotage de l’association Eau-Cengle-Faisabilité (ECF) qui supervise l’étude de dimensionnement du réseau d’irrigation préconisé pour le Plateau du Cengle. "L’étude de tarification sera connue à la fin de l’année".

"Toute cette partie est sous la responsabilité de Dimitri Antonakas".

Le Maire le félicite – "Très bon travail, bien assuré. On vous remercie Dimitri".

Commentaire de la Loyale Opposition :

Au fait, le schéma directeur et le volet tarification de l’étude en cours au Canal de Provence ne seront disponibles qu’au printemps 2009.

La Loyale Opposition tient à féliciter le Conseil d’Administration (CA) de l’association ECF pour son travail assidu sur cet important dossier qui engage l’avenir de notre Commune. Le Conseil d’Administration d’ECF a demandé la présence de Dimitri Antonakas dans son Comité de Pilotage (COPIL) pour avancer sur son projet en toute transparence avec la Mairie. Nous saluons leur esprit d’ouverture.

Rappel de l’objectif de l’association ECF : apporter l’eau d’irrigation sur le Plateau du Cengle pour pérenniser l’agriculture, favoriser la préservation et la biodiversité du site classé et contribuer de façon durable à la lutte contre les incendies.

o       Enterrement de Roger Breton

Ses cendres ont été dispersées sur la montagne Sainte Victoire conformément à sa volonté. Pour son enterrement, la Commune avait fait porter une belle gerbe de fleurs en son nom et en celui du Comité Feu.

Commentaire de la Loyale  Opposition :

Nous adressons toutes nos condoléances à ses filles et à sa famille, et nous faisons un clin d’œil à celui que nous appelions affectueusement le Colonel Cram’sec et qui a tant fait pour le Comité Feu. Il continue à nous regarder de cette montagne qu’il aimait tant ... Saint Antonin ne l’oubliera pas.

o       Chéquier Latitude 13

Pour tous les collégiens du département (6e, 5e ,4e, 3e), Latitude 13 c'est un chéquier gratuit de 100 €, attribué sans condition de ressources (dans la limite des 45 000 exemplaires disponibles), pour favoriser les sorties cinéma, théâtre, concerts, l'achat de livres et la pratique du sport. Afin d'enrichir l'offre sportive du chéquier Latitude 13, il est désormais possible d'utiliser un des deux chèques sportifs de 25 € pour payer en partie ou en totalité sa licence sportive.

Pour l'obtenir et le recevoir à domicile, il suffit de remplir le bon de commande que vous trouverez en Mairie ou que vous pouvez télécharger sur le site Latitude 13, de joindre un certificat de scolarité 2008-2009 et d'envoyer le tout à : ASF, Opération Latitude 13, BP 51, 13254 Marseille Cedex 06. N'oubliez pas que vous pouvez utiliser votre chéquier de l'année dernière jusqu'au 31 décembre 2008.

Adresse du site : http://www.lattitude13.fr/latitude13/CG13/

Commentaire de la Loyale Opposition :

Il vaudrait mieux faire cette annonce fin juin pour que les familles puissent en profiter au moment des inscriptions début septembre.

o       Cimetière

Richard Willems redemande qu’on mette du gravier dans le cimetière et si possible avant la Toussaint. Il l’étalera avec des amis. Le garde Pascal Bourrelly ira le charger avec le 4x4.

o       Comptes rendus officieux

Le Conseil Municipal note l’existence de comptes rendus "officieux de ses dernières réunions" et affirme que ces "comptes rendus comportent des contrevérités et certains propos plus que tendancieux".

Commentaire de la Loyale Opposition :

Le Conseil Municipal n’est pas content des comptes rendus de la Loyale Opposition. Il le dit, c’est son droit.

Au fait s’agit-il bien de la Loyale Opposition ? à aucun moment, le Conseil Municipal ne la cite nommément. Pourquoi ? Opposition serait-ce un mot qui les dérange ? Pourtant, c’est bien d’elle dont il s’agit. à moins que d’autres comptes rendus existent sans que la Loyale Opposition soit au courant ... encore une enquête à mener pour la Loyale Opposition ! 

Le Conseil Municipal qualifie les comptes rendus de la Loyale Opposition "d’officieux". S’il veut dire par là que ce n’est pas lui qui les signent, il a raison. Mais avez-vous remarqué que les comptes rendus de la Loyale Opposition sont plus détaillés, parfois plus informatifs que les leurs ?

Pourquoi? Parce qu’on vous raconte tout, les votes, les discussions, les commentaires, les anecdotes, les réactions.

Le Conseil Municipal est un lieu public où le public n’a pas droit à la parole, mais rien ne lui interdit de rapporter ce qu’il a vu et entendu. Et quelquefois, les remarques de certains élus révèlent mieux leur personnalité ou leur pensée qu’un simple vote ...

Le compte-rendu officiel dit "Le Conseil Municipal se réserve le droit de répondre si cela était de l’intérêt de la Commune". La Loyale Opposition dit bravo. C’est cela la démocratie. La Loyale Opposition l’encourage à nous répondre. Sur certains projets, nous ne demandons qu’à débattre avec elle devant tous les Antoninois.

Revenons aux comptes-rendus. Comme la loi l’y autorise, les membres de la Loyale Opposition qui assistent au Conseil Municipal enregistrent les séances. Pourquoi ? Tout simplement pour être le plus près possible de ce qui s’est dit et justement ne pas pouvoir être taxée de "comporter des contrevérités". Le numérique lui permet même de se créer une audiothèque. On n’arrête pas le progrès !

Et si la Loyale Opposition pouvait donner un conseil au Conseil Municipal, ce serait d’en faire autant. Cela faciliterait le travail du secrétaire de séance et il n’y aurait plus de discussions possibles sur ce qui a été dit ou pas dit. Cela mettrait un terme à la polémique sur les contrevérités que quelques membres de ce Conseil manient parfois avec une certaine désinvolture.

La Loyale Opposition retranscrit et fait aussi des commentaires. C’est son rôle. Le Conseil Municipal trouve "certains propos plus que tendancieux". Lesquels ? Prenons un exemple : ceux sur Mugabe ? Qui a parlé en premier de Robert Mugabe ? La Loyale Opposition ? Non. Alors, c’est vrai qu’elle s’en est amusée. Un peu d’humour que diable !

La fonction d’élu ou de non élu ne met personne à l’abri d’un mot de trop. Celui-ci n’était pas méchant. Bien sûr, après des années de pouvoir solitaire, l’opposition rend parfois la vie un peu inconfortable ... Mais, la Loyale Opposition a permis de booster un peu la Commune qui se recroquevillait sur elle-même. Elle se veut constructive en travaillant avec certains élus sur plusieurs projets. C’est bon pour tout le monde.

Allez, madame, messieurs du Conseil Municipal, soyez beaux joueurs. Il n’y a pas de bonne gouvernance sans opposition : "L’unanimité, le plein accord, est un mauvais signe". Cette phrase d’Alfred Sauvy devrait tous nous rassurer … sauf peut-être Robert Mugabe … !